top of page
  • Photo du rédacteurecmbordeaux

Pourquoi Jeûner Achoura ?

Dernière mise à jour : 1 nov. 2023



Louange à Dieu, Clément et Miséricordieux. Nous témoignons qu’il n’y a de dieu que Dieu et que Muhammad est le Messager de Dieu.


D'après Al Bukhari, lors de son arrivée à Médine, le Messager ayant remarqué que les juifs jeûnaient le 10 du mois de Muharram, leur demanda la raison. Ce jour nommé Achoura est un jour de gratitude vis-à-vis du Seigneur, Dieu vint au secours des enfants d'Israël, en accordant Sa victoire à Moïse face au pharaon, lui répondirent-ils. « Je suis plus en droit de me réclamer de Moïse que vous » répondit le Prophète. Et c’est ainsi que bien avant que ne soit institué le jeûne du mois du Ramadan, les premiers musulmans jeûnèrent le jour de Achoura pour rendre hommage à Moïse et commémorer son engagement face à l'injustice :


« Nous allons te raconter en toute vérité, à l’intention des croyants, une partie de l’histoire de Moïse et de Pharaon. [4] Pharaon se comportait en despote dans le pays. Il avait réparti ses habitants en clans et en opprimait une partie en mettant à mort leurs fils et en ne laissant en vie que leurs filles, car c’était un être malfaisant. [5] Or, Nous voulions apporter Notre aide à ces opprimés sur Terre, pour faire d’eux des dirigeants et des héritiers, [6] en les rendant maîtres du pays, et faire subir à Pharaon, à Hamann et à leurs armées ce qu’ils avaient tant redouté. »

A l’instar des enfants d’Israël, les premiers musulmans ont été durement opprimés, contraint de s’exiler à Médine à 430 km au nord de leur ville natale et de tout abandonner : Maisons, commerces, biens matériels …en espérant y trouver la paix et la sécurité.


Mais les notables de Quraïsh, trouvant les idées de Muhammad dangereuses engageront leurs forces armées, mobiliseront leurs alliés polythéistes et lanceront trois grandes attaques sur Médine (Badr, Uhud et la bataille du fossé) dans le but d'éradiquer la nouvelle religion.


Dans ce face-à-face opprimés-oppresseurs, il fallait choisir son camp, entre ceux qui ont perdu tout esprit de discernement, et ceux ayant choisi de rejeter le culte des idoles aspirent à vivre en paix avec Dieu et la création.


Le coran exhorta les musulmans à prendre exemple sur Moïse, à tisser un lien d'amour avec le Bienfaiteur, faire face aux difficultés et à persévérer pour répandre le bien autour de soi.


« Ô Moïse ! …[13] Je t’ai élu. Écoute donc ce qui te sera révélé. [14] En vérité, Je suis Dieu. Il n’y a d’autre dieu que Moi ! Adore-Moi donc et accomplis la prière en souvenir de Moi. [15] Certes, l’Heure doit immanquablement arriver, mais Je tiens à en garder le secret, afin que chaque âme soit rétribuée selon ses mérites. [16] Surtout ne t’en laisse pas détourner par celui qui n’y croit pas et s’abandonne à ses passions, car ce serait ta perte assurée ! »

Armé de sa foi en Dieu et de son courage, Moïse n’hésitera pas à se présenter devant pharaon afin de l’inviter à croire en Dieu Maître de l’univers, et à libérer les enfants d’Israël de l’esclavage, mais la diabolisation et la répression s'intensifièrent, comme le précise le Coran.

[127] Alors les dignitaires du royaume de Pharaon s’écrièrent : «Vas-tu laisser Moïse et son peuple semer le désordre dans le pays et entraîner ta déchéance et celle de tes divinités?» – «Nous mettrons à mort, répondit Pharaon, leurs fils et conserverons la vie à leurs filles. De toute façon, nous les tenons à notre merci !» [128]

Moïse appela alors son peuple à s'engager dans une résistance active et non violente.

«Demandez l’assistance de Dieu, dit Moïse à son peuple, et soyez patients ! La Terre est à Dieu. Il la donne en héritage à qui Il veut parmi Ses serviteurs, et l’heureuse fin est à ceux qui Le craignent.»

Pour les premiers musulmans, le parallèle avec le message porté par Mohammed est clair.


La résistance, consiste à contrôler ses instincts, réprimer sa vengeance et dominer sa colère sa vengeance. Croire en Dieu consiste à ne pas répondre à la violence par la violence, à ne pas se laisser déshumaniser par ceux qui ont perdu toute humanité.


Dieu est Juste et il est un Jour Dernier où chacun devra rendre des comptes, et ce n'est qu'en restant attaché aux valeurs de bonté, de compassion et de justice que l’action des opprimés peut devenir une bénédiction pour eux et pour leurs oppresseurs.


Six années après avoir été chassés de la Mecque, le Messager réussira à convaincre ses ennemis de signer un traité de paix, que le Coran qualifiera de "Grande victoire". Deux ans plus tard, il rentrera à la Mecque victorieux, sans jamais chercher à se venger de ceux qui ont attenté à sa vie et qui ont tout fait pour éteindre les lumières de la nouvelle religion. "Partez vous êtes libres" leur dira-t-il !


Le Coran, nous explique que face au despotisme, la solution ne peut survenir que lorsque les consciences se libèrent de la peur et des illusions, et qu’un changement profond s’opère au niveau des consciences et des convictions:

[70] Les magiciens se prosternèrent alors face au sol en disant : «Nous croyons au Seigneur d’Aaron et de Moïse !» [71] – «Quoi !, dit Pharaon. Vous vous êtes ralliés à Moïse sans prendre mon accord? C’est sans doute lui votre chef qui vous a enseigné la magie. Je vais vous faire couper les mains et les pieds en ordre croisé et vous faire crucifier sur des troncs de palmier. Et vous saurez alors qui de nous dispose du châtiment le plus sévère et le plus durable !» [72] – «Jamais, répliquèrent les magiciens, nous ne te préférerons à ce qui nous est parvenu comme preuves évidentes ni à Celui qui nous a créés. Prends donc la décision que tu veux prendre ! Tu ne peux décider que des choses de ce bas monde. [73] Oui, nous croyons en notre Seigneur, afin qu’Il nous pardonne nos erreurs ainsi que la pratique de la magie à laquelle tu nous as contraints, car Dieu est Meilleur et Éternel.»

Le Coran nous apprend qu'en suivant l'exemple de Moïse, les enfants d’Israël ont renoué avec la liberté et ont été délivrés de l'oppression. Ainsi, la délivrance, la liberté, la réussite, la prospérité dans ce monde et le bonheur dans l'autre sont accordés à tous ceux qui choisissent de suivre ce même chemin. Celui emprunté par ces grands bâtisseurs de civilisations que sont : Abraham, Moïse, Jésus et Mohamed, que la paix et la Miséricorde de Dieu soient sur eux. Comme le dit si bien Mohamed IQBAL:


L’homme de Dieu tombe du ciel comme l'éclair

Le bois qu'il embrase, ce sont les villes et les plaines d'Orient et d'Occident.

Nous sommes encore plongés dans les ténèbres de la création

Mais lui coopère à l'œuvre du Créateur.

Il est Moïse, il est Jésus, il est Abraham, il est Mohammad, il est le Livre et Gabriel.

C'est le soleil de l'univers, des hommes au cœur pur

D'abord, il te brûle dans son feu, puis t'enseigne la souveraineté.

C'est sa brûlure qui fait de nous des hommes à l'âme limpide

sinon, nous ne sommes que les ébauches à demi effacées de la Création.


A la lumière de ce récit, on comprend toute l'importance du hadith rapporté par Al Boukhari, d'après Ibn Abbas (que Dieu l’agrée) qui dit : « Je n’ai pas vu le Prophète (paix et salutations sur lui) s’intéresser au jeûne d’un jour comme il le faisait pour Achoura puisqu’il le préférait aux autres, exception faite de ce mois-ci (le Ramadan) »



Nous demandons à Dieu qu’il guide et illumine nos cœurs. Nous demandons à Dieu qu’il fasse régner la paix, l'entraide et la sécurité dans le monde. Nous demandons à Dieu de faire de nous les instruments de Sa Bonté et de Sa Clémence. Nous demandons à Dieu qu’Il nous pardonne et qu’Il accepte notre jeûne, nos invocations et nos prières.

384 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page