top of page
  • Photo du rédacteurecmbordeaux

Dieu aime ceux qui se repentent

Dernière mise à jour : 8 juil. 2023

Le Coran n’attend pas de nous qu’on soit parfaits, mais attend de nous une conscience éveillée, toujours prête à renouer avec le Divin, chaque fois qu’elle est confrontée à une tentation, une dispersion ou une démotivation.


Dans la sourate 2 verset 222 il est dit que “Dieu aime ceux qui se repentent” et à

douze reprises dans le Coran, Dieu nous rappelle qu’il est « Celui qui accueille le repentir ».


Dans la tradition il est rapporté que : كل ابن آدم خطاء "Tous les enfants d'Adam sont pêcheurs, les meilleurs d’entre eux sont ceux qui se repentent et reviennent vers Dieu". Il est également rapporté que le prophète Muhammad (PSL) aimait répéter cette invocation : Ô Dieu pardonne-moi, accepte mon repentir. Tu es celui qui pardonne beaucoup, tu es le Clément.


Si Dieu par essence est Parfait; l'être humain de par sa nature est faillible, fragile, programmé pour se tromper, et c’est ses capacités à reconnaître ses faiblesses, faire preuve d’humilité, demander pardon et corriger ses erreurs qui le font grandir en humanité.


C’est ce que nous apprend le récit de la création dans la sourate 2 du Coran. Contrairement à Ibliss, Adam et Eve après s’être trompés, ont reconnu leur tort, se sont remis en question en déclarant "nous avons été injustes envers nous-mêmes", ont demandé pardon et à aucun moment, ils n’ont rejeté la faute sur Ibliss, qui était pourtant à l’origine de leur erreur.


Reconnaître son erreur est donc le premier pas vers un repentir sincère, comme nous l’enseigne cette invocation prophétique :


” اللَّهُمَّ أَنْتَ رَبِّي لَا إِلَهَ إِلَّا أَنْتَ ، خَلَقْتَنِي ، وَأَنَا عَبْدُكَ ، وَأَنَا عَلَى عَهْدِكَ وَوَعْدِكَ مَا اسْتَطَعْتُ ، أَعُوذُ بِكَ مِنْ شَرِّ مَا صَنَعْتُ ، أَبُوءُ لَكَ بِنِعْمَتِكَ عَلَيَّ ، وَأَبُوءُ بِذَنْبِي ، فَاغْفِرْ لِي ، إِنَّهُ لَا يَغْفِرُ الذُّنُوبَ إِلَّا أَنْتَ ”

O, mon Dieu! Tu es mon Seigneur, il n'y a pas d'autre divinité que toi, tu m'as créé et je suis ton serviteur, je m’engage à respecter mes engagements et mes promesses autant que je le peux, je cherche refuge auprès de toi contre le mal que j'ai fait, je reconnais tes bienfaits sur moi, et je reconnais mon péché, donc pardonne-moi, car personne d'autre que toi ne pardonne les péchés.


Ibliss par contre, n’a jamais reconnu son erreur, imbu de son arrogance, il a rejeté la faute sur Dieu, qu’il considère comme le seul responsable de sa chute. L'autosatisfaction rend aveugle et est donc le plus grand frein au repentir.


Un autre frein est le désespoir. Face au jugement des gens le responsable d'une faute peut développer un sentiment de culpabilité tellement fort qu’il sombre dans la déprime et l’oubli de la Miséricorde infinie de Dieu.


C'est pour cela que le Coran ne cesse de rappeler l’ampleur et la grandeur de la miséricorde Divine : {Dis: «Ô Mes serviteurs qui avez commis des excès à votre propre détriment, ne désespérez pas de la miséricorde d’Allah. Car Allah pardonne tous les péchés. Oui, c’est Lui Le Pardonneur, Le Très Miséricordieux»} ( 39.53).


S’il est normal d’éprouver des regrets et de se sentir coupable lorsque nous manquons à nos devoirs, nous devons garder en tête qu’une faute aussi grande soit-elle, ne peut être plus grande que la Miséricorde infinie de Dieu.


Au même moment, le Coran nous met en garde contre le laisser aller et la négligence et nous appelle à réagir rapidement. Une mauvaise action que l’on minimise peut se transformer peu à peu, en mauvaise habitude, voire une addiction dont il devient difficile de se libérer.


إِنَّمَا التَّوْبَةُ عَلَى اللَّهِ لِلَّذِينَ يَعْمَلُونَ السُّوءَ بِجَهَالَةٍ ثُمَّ يَتُوبُونَ مِنْ قَرِيبٍ فَأُولَئِكَ يَتُوبُ اللَّهُ عَلَيْهِمْ وَكَانَ اللَّهُ عَلِيمًا حَكِيمًا وَلَيْسَتِ التَّوْبَةُ لِلَّذِينَ يَعْمَلُونَ السَّيِّئَاتِ حَتَّى إِذَا حَضَرَ أَحَدَهُمُ الْمَوْتُ قَالَ إِنِّي تُبْتُ الْآنَ.



"Dieu accueille seulement le repentir de ceux qui font le mal par ignorance et qui aussitôt se repentent. Voilà ceux de qui Dieu accueille le repentir. Et Dieu est Omniscient et Sage. Mais aucun pardon ne sera accordé à ceux qui continuent inlassablement à pécher et qui, à l’approche de la mort, disent : «À présent, nous nous repentons !".


Le repentir selon le Coran n’est pas un acte occasionnel qu’on se permettrait de renvoyer aux calendes grecques, mais se veut un travail permanent sur soi, où l’on apprend à garder notre conscience active telle un pare-feu anti insouciance.

Le repentir se veut une école où l’on apprend à transformer chaque erreur en une opportunité d’élévation spirituelle.


Que le Tout Miséricordieux fasse que l’on soit parmi ceux qui se repentent, qu’Il transforme nos mauvaises actions en œuvres méritoires et qu’Il agrée notre repentir.


249 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page