top of page
  • Photo du rédacteurecmbordeaux

Surmonter les Épreuves par la Foi, le Pardon et le Bien agir.

Dernière mise à jour : 2 juin

Louange à Dieu, le Clément le Miséricordieux. Nous témoignons qu’il n’y a de dieu que Dieu et que Muhammad est le Messager de Dieu.


Le Coran nous présente les prophètes comme des modèles   incarnant la foi et l’action vertueuse,  afin de nous enseigner  la voie de la croissance personnelle et nous montrer comment assumer nos responsabilités  tout en continuant à avancer malgré les obstacles.


Plus d'un tiers du Coran leur est consacré et on pourrait penser qu'un prophète, en tant qu'être élu et aimé par  Dieu, serait préservé des épreuves et des responsabilités, cependant c’est tout le contraire : 


Dans une tradition prophétique rapportée par Boukhari, il est dit : Les hommes les les plus éprouvés  sont les prophètes puis les meilleurs d'entre les hommes. [ ce qui signifie que ceux qui assument le plus de responsabilités et qui font face aux plus grandes difficultés de la vie sont les prophètes ].




La vie de Youssef sera soumise à rude épreuve et alors même qu'il est encore adolescent,  il voit ses grands frères s’enfermer dans une jalousie maladive et se liguer pour comploter contre lui.


Ces derniers constatant que leur père porte une affection particulière à leur jeune frère, se laissent envahir par un sentiment de colère et d'envie et déclarent : {Tuez Joseph ou bien éloignez-le dans n’importe quel pays, afin que le visage de votre père se tourne exclusivement vers vous et que vous soyez après cela des gens

de bien} 12:9

اقْتُلُوا يُوسُفَ أوِ اطْرَحُوهُ أرْضًا يَخْلُ لَكم وجْهُ أبِيكم وتَكُونُوا مِن بَعْدِهِ قَوْمًا صالِحِينَ

Jeté dans un puits, récupéré par des marchands d’esclaves, il finit par être vendu et se retrouve dans le palais du ministre du roi. 


Ce dernier prendra soin du jeune Youssef, qui en grandissant, devient de plus en plus beau. Cependant sa beauté intérieure surpassait  sa beauté extérieure. Mais lorsque la maîtresse du palais s'éprit de lui et tenta de le séduire pour entamer avec lui une relation il déclara : "Qu’Allah me protège ! C’est mon maître qui m’a accordé un bon refuge. Vraiment, les traîtres ne réussissent pas !" 

{ وَرَ ٰ⁠وَدَتۡهُ ٱلَّتِی هُوَ فِی بَیۡتِهَا عَن نَّفۡسِهِۦ وَغَلَّقَتِ ٱلۡأَبۡوَ ٰ⁠بَ وَقَالَتۡ هَیۡتَ لَكَۚ

قَالَ مَعَاذَ ٱللَّهِۖ إِنَّهُۥ رَبِّیۤ أَحۡسَنَ مَثۡوَایَۖ إِنَّهُۥ لَا یُفۡلِحُ ٱلظَّـٰلِمُونَ }[سُورَةُ يُوسُفَ: ٢٣]

Malgré la reconnaissance de son innocence auprès de son maître et de sa loyauté, Youssef sera emprisonné. 

Une fois en prison, au lieu de se lamenter sur son sort ou de se plaindre de la trahison de ses frères, il se consacra à aider les autres détenus. Et pour la première fois, il parle de sa foi à deux codétenus, venus solliciter son aide et les invite à croire en un Dieu de bonté et de justice, le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, ainsi qu’à croire au Jour de la rétribution.

Ô mes deux compagnons de prison ! Qui est meilleur : des Seigneurs éparpillés ou Allah, l’Unique, le Souverain suprême ?

{ یَـٰصَـٰحِبَیِ ٱلسِّجۡنِ ءَأَرۡبَابࣱ مُّتَفَرِّقُونَ خَیۡرٌ أَمِ ٱللَّهُ ٱلۡوَ ٰ⁠حِدُ ٱلۡقَهَّارُ }[سُورَةُ يُوسُفَ: ٣٩]

Une opportunité en or se présente à lui lorsque le roi fait appel à lui pour gérer la crise alimentaire qui menaçait de dévaster le royaume et de précipiter l'économie égyptienne vers l’effondrement. 


Il fait alors preuve de son expertise et de son génie, réussissant brillamment dans sa mission et gagnant ainsi la confiance du roi. Par la suite, il demande à ce dernier de lui confier la gestion de l'économie du pays.


Et Youssef dit : "Confiez-moi la gestion des réserves du pays ! Je suis un gardien fiable et compétent".

{  قَالَ ٱجۡعَلۡنِی عَلَىٰ خَزَاۤىِٕنِ ٱلۡأَرۡضِۖ إِنِّی حَفِیظٌ عَلِیمࣱ } [سُورَةُ يُوسُفَ : ٥٥]


Maintenant qu’il est devenu ministre et grand conseiller du roi, Youssef se retrouve confronté à ses frères qui ont attenté à sa vie, ainsi qu'à la femme qui l’a diffamé et fait emprisonner.


Plutôt que de se venger, Youssef va leur donner une leçon de sagesse pour les amener à reconnaître leurs erreurs.


Devant la triste réalité, ils vont le faire en disant : « "Par Dieu! Dieu t'a favorisé au-dessus de nous, et nous avons été vraiment fautifs."» (Yusuf, 12:91). Cet homme au grand cœur va leur pardonner: «Il dit: "Pas de reproches contre vous aujourd'hui! Que Dieu vous pardonne. Il est le plus miséricordieux des miséricordieux."» (Yusuf, 12:92). 


En pardonnant, Youssef protège ainsi son cœur du piège de la haine, veille à son bien-être dans ce monde et se prépare au Jour de la rencontre ultime : "le jour où ni les biens, ni les enfants ne seront d'aucune utilité, sauf celui qui vient à Dieu avec un cœur pur." (A-Shu 'ara, 26:88-89).


Pardonner ne signifie pas oublier, mais peut également signifier remettre ses affaires entre les mains de Dieu, le Juste. Ainsi, Youssef préserve son temps précieux pour l’investir dans des projets bénéfiques, se montrant comme une miséricorde pour la création.


Le titre de noblesse de cet élu de Dieu n'a donc pas été acquis dans le confort, mais par son engagement au service de Dieu et des hommes, en assumant pleinement ses responsabilités.


À la lumière de ce récit, nous comprenons pourquoi le Coran a consacré à Youssef une sourate entière et nous saisissons également la profondeur de la parole prophétique rapportée par Al-Boukhari et Mouslim : un homme demanda au Prophète, quel est le plus noble des hommes ? Il répondit : "Joseph, fils de Jacob, fils d'Isaac, fils d'Abraham." Ils dirent: "Ô Messager de Dieu, ce n'est pas de cela que nous te demandons." Il répondit: "Joseph, prophète de Dieu, fils de prophète de Dieu, fils de prophète de Dieu, fils de l'ami intime de Dieu."


Conclusion :  


Ce récit nous enseigne l’importance de porter, au nom du Clément et malgré les épreuves et les difficultés, un projet destiné à être une miséricorde pour l’humanité. Il montre également la nécessité de préserver son cœur par le pardon tout en  se distinguant par la qualité de ses actions vertueuses.



Nous implorons Allah exalté soit-il de faire de nous des sources de bénédictions pour la création, des instruments de paix pour l'humanité. Qu'Il nous comble de Sa Miséricorde, accepte nos invocations et nous pardonne nos fautes et nos erreurs. Amine.


54 vues0 commentaire

Comments


bottom of page