top of page
  • Photo du rédacteurecmbordeaux

Unité dans la diversité

Dernière mise à jour : 1 nov. 2023



Louange à Dieu, Seigneur des mondes, Nous témoignons qu’il n’y a de dieu que Dieu et que Muhammad est le Messager de Dieu.


"Notre Seigneur est Seigneur de toute chose. Je témoigne que Tu es le Seigneur, l'Unique qui n’a pas d'associé.

Notre Seigneur est Seigneur de toute chose. Je témoigne que Moïse, Jésus et Muhammad sont Tes serviteurs et Tes Envoyés.

Notre Seigneur et Seigneur de toute chose. Je témoigne que les êtres humains sont tous frères.

Notre Seigneur et Seigneur de toute chose. Fais que je Te voue un culte sincère de même que ma famille, à chaque heure de la vie présente et de la vie dernière.

Ô Maître de la Majesté et de la Générosité, entends moi et exauces-moi. Dieu le Plus Grand, le Plus Grand, Lumière des cieux et de la terre. Dieu le Plus Grand, le Plus Grand. L’aide de Dieu me suffit et quel meilleur soutien. Dieu le Plus Grand, le Plus Grand".


Ce témoignage reflète le rêve et le projet de vie d’un homme qui s’est consacré à l’adoration de l’Unique et à l’unification des hommes. Muhammad a passé sa vie à appeler la famille humaine à l’unité dans le respect de la diversité des peuples et tribus.

Face aux idées tribales qui infantilisent, rejettent et excluent, face aux guerres et aux conflit perpétuel opposant les différentes tribus de la péninsule Arabique, Mohammad appellera à une paix universelle, un (SALAM) qui respecte la pluralité des cultures et la dignité de chacun. Un pacte gagnant-gagnant, qui se veut être un préalable à la réalisation de l’abondance pour tous et la prospérité de chacun.

Trois vérités coraniques viennent orienter son engagement. la première est soulignée dans les versets 118 et 119 de la sourate 11:

“Et si ton Seigneur l’avait voulu, Il n’aurait fait des hommes qu’une seule communauté. Or, ils ne cessent d’être en désaccords les uns contre les autres, à l’exception de ceux auxquels ton Seigneur a accordé Sa miséricorde. Et c’est bien pour être si différents qu’Il les a créés”
وَلَوْ شاء ربك لجعل الناس أمةً واحدة ولايزالون مختلفين الا من رحِم ربُّك ولذلك خلقهم

la pluralité des cultures et des opinions est donc voulue par le Divin et est inscrite dans les lois de la nature, on ne peut changer cela. par ailleurs notre défi consiste à transformer cette diversité en une richesse et une miséricorde pour l’humanité.

la deuxième vérité est établie dans le verset 13 de la sourate 49, qui offre un outil efficace pour réussir ce challenge, à savoir l’entre-connaissance :

“[13] Ô hommes ! Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle, et Nous vous avons répartis en peuples et en tribus, pour que vous entre connaissiez”.
يَا أَيُّهَا النَّاسُ إِنَّا خَلَقْنَاكُم مِّن ذَكَرٍ وَأُنثَىٰ وَجَعَلْنَاكُمْ شُعُوبًا وَقَبَائِلَ لِتَعَارَفُوا ۚ

Une entre connaissance qui est un préalable nécessaire à la compréhension mutuelle et à l’entraide. D’ailleurs les sociétés les plus développées aujourd’hui sont celles qui ont mis les sciences humaines au centre de leurs recherches et de leurs études. l’histoire prouve que celles qui réussissent sont celles qui arrivent à gérer les diversités religieuses, sociales et politiques et mettre cela au service de l'intérêt commun.

Ces idées vivantes seront perçues comme un danger par les Mecquois et une vraie menace pour leur identité collective. Comment est ce possible d'unifier le Divin, puis de mettre à pied d’égalité et relier le pauvre et le riche, le maître et l’esclave, le blanc et le noir, l’homme et la femme, l’autochtone et l'étranger ? Ces idées seront donc rejetées puis combattues et finiront par trouver refuge douze ans plus tard à Médine où elles seront adoptées par des tribus qui ont longtemps souffert de la division et des guerres. En effet, dès son arrivée le Messager s’empressera de les mettre en oeuvre et de faire signer un pacte de respect et d’assistance mutuelle à toutes les tribus composant la cité, connu sous le nom du Pacte de Médine.

Immuniser contre la division et le retour des idées mortifères est la troisième vérité coranique. Dans les versets 104 à 108 de la sourate 3 il est écrit :

[103]“Attachez-vous tous fermement au pacte de Dieu, et ne vous divisez pas Rappelez-vous les bienfaits que Dieu vous a accordés lorsque, d’ennemis que vous étiez, Il a rétabli l’union entre vos cœurs et a fait de vous des frères, par un effet de Sa grâce ; de même que vous étiez sur le bord d’un gouffre infernal et Il vous en a sauvés. C’est ainsi que Dieu vous expose clairement Ses signes afin que vous trouviez le droit chemin. [104] Puissiez-vous former une Communauté dont les membres appellent les hommes au bien : leur ordonnant ce qui est convenable et leur interdisant ce qui est blâmable Ce sont ceux qui agissent ainsi qui seront les bienheureux ! [105] Ne suivez pas l’exemple de ceux qui, après avoir reçu les preuves, se sont divisés et se sont opposés les uns aux autres. À ceux-là est réservé un châtiment exemplaire. [106] Un jour viendra où certains visages seront tout illuminés de bonheur, tandis que d’autres seront tout assombris d’horreur. Ce jour-là, il sera dit à ces derniers : «N’est-ce pas vous qui, après avoir cru, avez rejeté la foi? Goûtez donc ces tourments pour prix de vos reniements !» [107] Quant à ceux qui ont un visage rayonnant de bonheur, ceux-là seront pour l’éternité reçus en la grâce du Seigneur. [108] Tels sont les signes de Dieu que Nous exposons en toute vérité.”
يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا اتَّقُوا اللَّهَ حَقَّ تُقَاتِهِ وَلَا تَمُوتُنَّ إِلَّا وَأَنتُم مُّسْلِمُونَ وَاعْتَصِمُوا بِحَبْلِ اللَّهِ جَمِيعًا وَلَا تَفَرَّقُوا ۚ وَاذْكُرُوا نِعْمَتَ اللَّهِ عَلَيْكُمْ إِذْ كُنتُمْ أَعْدَاءً فَأَلَّفَ بَيْنَ قُلُوبِكُمْ فَأَصْبَحْتُم بِنِعْمَتِهِ إِخْوَانًا وَكُنتُمْ عَلَىٰ شَفَا حُفْرَةٍ مِّنَ النَّارِ فَأَنقَذَكُم مِّنْهَا ۗ كَذَٰلِكَ يُبَيِّنُ اللَّهُ لَكُمْ آيَاتِهِ لَعَلَّكُمْ تَهْتَدُونَ وَلْتَكُن مِّنكُمْ أُمَّةٌ يَدْعُونَ إِلَى الْخَيْرِ وَيَأْمُرُونَ بِالْمَعْرُوفِ وَيَنْهَوْنَ عَنِ الْمُنكَرِ ۚ وَأُولَٰئِكَ هُمُ الْمُفْلِحُونَ وَلَا تَكُونُوا كَالَّذِينَ تَفَرَّقُوا وَاخْتَلَفُوا مِن بَعْدِ مَا جَاءَهُمُ الْبَيِّنَاتُ ۚ وَأُولَٰئِكَ لَهُمْ عَذَابٌ عَظِيمٌ يَوْمَ تَبْيَضُّ وُجُوهٌ وَتَسْوَدُّ وُجُوهٌ ۚ فَأَمَّا الَّذِينَ اسْوَدَّتْ وُجُوهُهُمْ أَكَفَرْتُم بَعْدَ إِيمَانِكُمْ فَذُوقُوا الْعَذَابَ بِمَا كُنتُمْ تَكْفُرُونَ وَأَمَّا الَّذِينَ ابْيَضَّتْ وُجُوهُهُمْ فَفِي رَحْمَةِ اللَّهِ هُمْ فِيهَا خَالِدُونَ تِلْكَ آيَاتُ اللَّهِ نَتْلُوهَا عَلَيْكَ بِالْحَقِّ ۗ وَمَا اللَّهُ يُرِيدُ ظُلْمًا لِّلْعَالَمِينَ.

Le Coran met celles et ceux qui portent la foi devant une responsabilité énorme, qui est l’obligation de rester unis, en vue d'apprendre à travailler ensemble, développer en soi les sentiments d’empathie et de solidarité, et pour qu'ils soient à leur tour un facteur de stabilité parmi les nations.


Le Prophète (PSL) nous donne en parabole cette citation qui devrait nous faire agir :

« Les croyants, dans l'affection et la miséricorde qu'ils portent les uns aux autres, sont comparables à un seul corps. Lorsqu'un membre est affecté, c'est l'ensemble du corps qui ressent la douleur et s'enfièvre ».

«مَثَلُ الْمُؤْمِنِينَ في تَوَادِّهِمْ وَتَرَاحُمِهِمْ وَتَعَاطُفِهِمْ مَثَلُ الْجَسَدِ إذا اشْتَكَى مِنْهُ عُضْوٌ تَدَاعَى لَهُ سَائِرُ الْجَسَدِ بِالسَّهَرِ وَالْحُمَّى.


L’histoire nous apprend que toutes les tentatives de déstabilisation du projet Muhammadien ont échoué face à la fraternité que le Coran a scellé entre les premiers musulmans.


L'éducation à “l’unité" s’est réduite malheureusement dans nos prônes et nos discours à de simples exhortations, n'est-il pas temps de réfléchir à la manière de l’imprimer efficacement dans la conscience collective de la société qui est la nôtre ? N'est-il pas temps d'apprendre à travailler la main dans la main avec toutes celles et ceux qui sont engagés pour des causes louables et justes ? comment rendre accessible à nos enfants et aux générations futures cette conscience de l'unité dans le respect de la pluralité ?

L’art, le théâtre, la musique, le cinéma, le roman, le sport devraient être investis par une multitude d’associations pour que l’unité dans la diversité devienne une culture et un principe intangible commun à tous les êtres humains.

C’est la meilleure manière pour faire barrage aux idées extrêmes et contrer les tentatives de ceux qui ont choisi de semer la division et la discorde, en manipulant la religion ou en instrumentalisant les lignes de fracture ethniques et culturelles qui existent naturellement et menacent chaque société.


Nous demandons à Dieu de nous accueillir en Sa Miséricorde. Nous demandons à Dieu de nous protéger et de nous pardonner. Nous demandons à Dieu qu’il fasse régner la paix et la sécurité dans le monde, Nous demandons à Dieu qu’Il renforce nos liens de fraternité, accepte nos invocations, et nos bonnes actions. Amine.

176 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page