top of page
  • Photo du rédacteurecmbordeaux

Les grandes dates de la vie du Prophète (PSL).

Dernière mise à jour : 1 nov. 2023


La révélation coranique s’est étalée sur une durée de 23 ans.


Comprendre le Coran, exige de connaître la “Sira”, c’est-à-dire la biographie du Prophète Muhammad (PSL).


La vie du Messager incarne les valeurs sublimes du Coran et indique le droit chemin. وَإِنَّكَ لَتَهْدِي إِلَىٰ صِرَاطٍ مُّسْتَقِيمٍ


Deux grandes périodes se distinguent clairement, mais un seul fil directeur les unit :

{ Nous ne t’avons envoyé que comme miséricorde pour l’univers}.



Période Mecquoise (durée : 13 ans )


571 : Naissance de Muhammad (PSL). Sa mère est Amina آمنة et son père Abdoullah.


595 : Surnommé à la Mecque par le véridique, digne de confiance (الصادق الأمين), il se distingue par ses compétences commerciales et se fait remarquer par une fille d'un riche commerçant mecquois خديجة Khadija qui l’engagea pour développer son entreprise familiale après la mort de son père.

Les opérations commerciales de Muhammad furent une réussite, et Khadija lui fit alors une demande en mariage qu’il accepta. Muhammad allait sur ses vingt-cinq ans.


Lorsque Muhammad atteignit l’âge de 35 ans, il se distingua également parmi les mecquois par capacités à résoudre les conflits de manière pacifique. En effet, des pluies torrentielles s’abattirent sur la Mecque et le temple sacré va subir d’énormes dégâts. Les Mecquois décidèrent de le rebâtir mais une discussion puis de vives disputes opposèrent les membres des différents clans sur la question de savoir qui devait avoir l'honneur de remettre la pierre noire à sa place.


D'aucuns n'étaient pas loin de vouloir en découdre et déclencher des hostilités armées afin de déterminer quel clan devait obtenir ce privilège. Muhammad les écouta attentivement et demanda qu'on lui apporte un grand tissu blanc : il y plaça la pierre noire et proposa aux chefs de chaque clan de prendre un bord du tissu et de lever ensemble la pierre tant vénérée. Une fois atteinte la hauteur désirée, il déposa lui-même la pierre noire à la satisfaction générale, car tous les clans étaient contents d’avoir participé à la reconstruction de la Kaaba et tous ont collaboré à résoudre le conflit de manière pacifique.


Khadija et Muhammad eurent six enfants : Le premier-né, un garçon du nom de Qâsim, القاسم ne vécut que deux ans, puis vinrent زينب Zaynab, رقية Ruqayyah, أم كلثوم Umm Kulthum, فاطمة Fâtima, et enfin عبد الله 'Abd Allah, qui décéda également avant d'avoir atteint sa deuxième année.


610 : À quarante ans, Muhammad aimait se retirer dans le désert. Seul loin de la Mecque, pour réfléchir et contempler. Il avait pris l’habitude de s'installer dans la grotte de Hirâ, mais par une nuit du mois de Ramadan, il reçut cette révélation : « Lis au nom de ton Seigneur qui a créé ! Qui a créé l'Homme d'une adhérence. Lis, Ton Seigneur est le plus Généreux. Il a instruit l'Homme au moyen du calame [la plume] ; Il a enseigné à l’Homme ce qu'il ne savait pas».


612 : Après cela le Prophète a eu très peur, pensant qu’il était devenu fou ou possédé, mais les versets suivants venaient le rassurer « Nûn. Par le Calame et par ce qu'ils écrivent. Tu [Muhammad] n'es pas, par la grâce de ton Seigneur, un possédé. Il y aura pour toi, certes, une récompense ininterrompue. Car tu es en vérité d'une noble moralité ».


D’autres versets lui firent plus tard révélés l’invitant à se lever pour appeler les gens à délaisser les idoles de terre et de bois : “ Ô toi qui te blottis sous un manteau ! Lève-toi et avertis ! Glorifie ton seigneur et célèbre Sa grandeur”.


C’est le début de la prédication, dans l’enceinte de la Kaaba où se dressaient pas moins de 360 idoles. Il se lève pour proclamer qu’il est un seul Dieu, le Clément le Miséricordieux, Seigneur de l’univers. Le Jour Dernier, chacun répondra seul de ses actes devant Dieu, Tous les êtres humains sont frères car issus de la même famille Adam et Eve. Sur terre, charge à eux d’apprendre à se respecter et à s’entraider, pour que s’installe la paix, la justice et la prospérité.


615 : Ces idées nouvelles séduiront peu à peu les jeunes et les esclaves qui n’hésitaient plus à déclarer leur adhésion au Message. les notables mecquois, commencent à s’inquiéter et à considérer que ces nouvelles idées représentent une menace sérieuse pour leur autorité et un réel danger pour la culture de leurs ancêtres. Les esclaves furent les premiers parmi les musulmans à subir les persécutions et la colère des mecquois. Muhammad demanda aux opprimés de trouver refuge chez le roi Négus en Abyssinie, terre de justice et de tolérance.


619 : Nommé l’année de la tristesse, suite au décès de son épouse Khadija et de son oncle Abou Talib. Muhammad (PSL) se retrouve isolé et sans aucun chef de clan pour le protéger. Dieu vient à son secours pour le réconforter, renforcer sa foi, sa confiance en Dieu et sa force de conviction. Il lui fera vivre « Le voyage nocturne » auquel fait allusion le Coran: { Gloire à Celui qui fit voyager de nuit, Son serviteur de la Mosquée sacrée à la Mosquée la plus éloignée dont Nous avons béni, les alentours, afin de lui faire découvrir certains de Nos signes ! Dieu est, en vérité, l'Audient et le Clairvoyant}.


620 : Le Prophète se rapproche de pas moins de quatorze tribus voisines de la Mecque et leur expose son message, sans aucun succès. Dans la ville de Taif, à 80 km de la Mecque, on se moqua de sa prétention à être un prophète, on exigea des miracles et on finit par mobiliser contre lui la population pour l’insulter et des enfants pour lui jeter des pierres.


Période Médinoise (durée : 10 ans )


En 622 rejeté par les Qoraïch et les tribus voisines de la Mecque, Muhammad trouve refuge dans la cité de Yathrib située à 400 km au nord de la Mecque.

Une guerre perpétuelle ayant épuisé le capital humain des deux tribus, les chefs voient dans le message de paix, au cœur de la prédication de Muhammad, un remède possible à leur problème.


Après concertation, les deux tribus Aws et Khazraj acceptent d’assurer sa protection à l’intérieur de leur cité. C’est le début d'un mouvement de migration vers Yathrib, qui devient Médine, qui va durer neuf ans et qui finira par changer les rapports de force entre les Qoraïch et les musulmans.


Dès son arrivée, le prophète construit une mosquée et établit un pacte d’assistance mutuelle entre toutes les tribus de Médine, musulmanes, juives ou de tradition tribale arabe. Les termes du pacte se fondent sur la reconnaissance de la diversité des appartenances, ainsi que sur les principes de justice et d'égale dignité de tous les signataires.


En 624 Pour échapper aux persécutions, les premiers musulmans vinrent s’installer à Médine. Tous les nouveaux musulmans furent appelés à les rejoindre, par la suite. Les persécutions vont s’intensifier, mais les Mecquois se retrouvent piégés.


Leur route commerciale principale qui va vers la Syrie, passe pas loin de Médine et les caravanes commerciales de leurs notables se retrouvent sous la menace directe des musulmans. Lorsque Le Coran autorise pour la première fois, les migrants, chassés et dépossédés de leurs biens à se défendre par les armes, la guerre devint inévitable.


Une première bataille eut lieu à Badr, à une centaine de km de Médine, et à la surprise générale, l’armée Mecquoise forte de mille hommes et surarmée fut défaite par une poignée de 300 musulmans, moins armée mais beaucoup plus déterminée. La défaite fût sévère 70 morts et 70 prisonniers du côté mecquois et seulement 14 du tués côté musulman.


En 625 La bataille de Badr a été une grande humiliation pour les Qoraïch, mais également pour toutes les tribus voisines de la Mecque. Il fallait absolument se venger et laver l’honneur bafoué, afin de rester crédible aux yeux de la péninsule arabique. Une armée de trois milles hommes fut mobilisée, conduite par Abou Soufiane, l’objectif est d’attaquer Médine et d’éradiquer les rebelles.


L’armée musulmane, forte de mille hommes, stationna sur le mont Uhud. Au début, les musulmans semblaient l’emporter, mais le cours de la bataille va rapidement s’inverser pour tourner en faveur des Mecquois.


La désobéissance des archers attirés par l’appât du butin, couplée avec la stratégie militaire de Khâlid ibn Al-Walid qui prend l’armée musulmane en sandwich, força les musulmans à se replier en catastrophe sur le mont Uhud pour échapper à leurs poursuivants.

70 musulmans furent tués et 22 du côté des Qoraïch et de ses alliés.


En 627 Dans leur volonté d’éradiquer les musulmans, les mecquois vont lancer une troisième attaque contre Médine. Dix milles hommes, cette fois, furent mobilisés. La bataille dite des coalisés, est également surnommée la bataille du Fossé.


En effet, pour repousser une telle armée, sur proposition de Salmane d’origine iranienne, les musulmans adoptèrent une stratégie militaire utilisée par les perses. Une tranchée autour de la ville fût creusée, afin d’empêcher l’ennemi de passer.


Les tribus coalisées assiégèrent Médine pendant tout un mois sans autres vivres que leurs réserves. Se retrouvant en situation très difficile, la division ne tarda pas à s'installer entre leurs troupes, qui finirent par se retirer sans écoulement de sang.



En 628 Maintenant que les musulmans ont fini par imposer leur présence en Arabie, le Prophète va surprendre tout le monde, en proposant un pacte de paix aux Qoraïch. Une trêve de dix ans, fût signée dans la plaine d' Al-Houdaybiya et elle était clairement à l’avantage des Mecquois.


À tel point que, les conditions parurent si humiliantes pour les musulmans, que ces derniers n’hésitèrent pas à manifester leur désapprobation et leur refus aux décisions prises par le Prophète.


Seul Abou Bakr le soutiendra et ce n’est que grâce à la sagesse et les conseils judicieux de son épouse Um Salama, que Muhammad (PSL) parviendra à remobiliser les musulmans autour du projet. Le Coran nommera ce pacte de paix, la victoire éclatante.


En 631 Le traité fut rompu par les Quraysh trois années après la signature. Le Prophète rassembla alors dix mille musulmans et entra triomphalement à la Mecque.


Il fit preuve de clémence envers tous les notables, pardonna à tous les mecquois, et aucune goutte de sang ne fût versée. Il demandera ensuite à Bilal de monter sur la Kaaba et de faire entendre aux Mecquois, pour la première fois, l'appel à la prière.


Il effectuera le pèlerinage d’adieu et adressera son dernier sermon aux musulmans, dans lequel, il commence par insister sur la sacralité de la vie humaine, la sacralité de ses biens matériels ainsi que de sa dignité.


Il appelle à commencer une nouvelle vie basée sur la justice sociale et économique, loin du riba qui conduit à l’exploitation de l’homme pour son frère.


Il appelle au respect de la femme, de la prière quotidienne, de la zakat et termine en affirmant que toute l’humanité descend d’Adam et Eve, et que le plus aimé par Dieu d’entre eux est le plus utile à ses semblables.


Sa dernière phrase fut : Sois témoin Ô Allah que j'ai transmis.


En 632 Le Prophète meurt sans laisser d'héritier, ni de dirham, ni de testament, ni de successeur.

Après sa mort à Médine, les musulmans désignent Abou Bakr comme calife pour lui succéder .


78 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page