top of page
  • Photo du rédacteurecmbordeaux

L'Éducation des Enfants : Clé pour une Société Juste et Prospère

Dernière mise à jour : il y a 6 jours


Louange à Dieu, Maître de la création. Nous témoignons qu’il un seul Dieu, Clément et Miséricordieux et que Muhammad (PSL) est son Messager.


Chers frères et sœurs, je vous recommande ainsi qu’à moi-même la piété et la gratitude du Très Haut. 


Dans une société humaine en mutation rapide, la famille fait face à des défis énormes: Le taux de divorce y compris chez les familles musulmanes avoisine les 46% ce qui est un taux alarmant, de presque un divorce sur deux mariages ! Les raisons sont nombreuses : La culture individualiste et la mentalité de chacun pour soi qui fragilise les liens familiaux, la pression économique qui met le couple sous tension (un seul salaire ne suffit plus), Le consumérisme et les conflits financiers autour de la gestion de l’argent, l’abandon des responsabilités parentales, la violence conjugale qui signe l'échec du lien de respect au sein du couple , l’infidélité qui détruit la confiance, l’approche fragmentaire des textes sacrés qui produit et perpétue une vision inégalitaire des rapports hommes-femmes et cerise sur le gâteau, l'impact de plus en plus négatif des réseaux sociaux.


Certains influenceurs sous couvert de piété incitent les gens à vivre comme des Amish isolés de la société, alors que d'autres visant l’information qui fait le buzz prétendent que “voter c’est haram” alors même que dans le Coran il est dit : Et ne dites pas, conformément aux mensonges proférés par vos langues : "Ceci est licite, et cela est illicite !", pour forger le mensonge contre Allah. Certes, ceux qui forgent le mensonge contre Allah ne réussiront pas. (16:116)

وَلَا تَقُولُوا۟ لِمَا تَصِفُ أَلْسِنَتُكُمُ ٱلْكَذِبَ هَـٰذَا حَلَـٰلٌۭ وَهَـٰذَا حَرَامٌۭ لِّتَفْتَرُوا۟ عَلَى ٱللَّهِ ٱلْكَذِبَ ۚ

إِنَّ ٱلَّذِينَ يَفْتَرُونَ عَلَى ٱللَّهِ ٱلْكَذِبَ لَا يُفْلِحُونَ

et qu’il est rapporté par Al Bukhari que le prophète (paix et salutations sur Lui) à dit

سَمِعْتُ ‏ ‏عَلِيًّا, ‏ ‏يَقُولُ: ‏ ‏قَالَ النَّبِيُّ ‏ ‏صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ: ‏ ‏لَا تَكْذِبُوا عَلَيَّ فَإِنَّهُ مَنْ كَذَبَ عَلَيَّ فَلْيَلِجْ النَّارَ

"Ne mentez pas à mon sujet, car quiconque ment à mon sujet entrera en Enfer."

Sur une vidéo YouTube, un père demande à un influenceur : “ ma fille a 16 ans mais à l’école, elle ne peut pas porter son foulard ! Que dois-je faire ? ” Le prédicateur, lui répond sans hésitation qu'il ne voit pas l'intérêt de la question, car l'école en France n'est pas obligatoire après 16 ans ! “Mais ma fille veut devenir médecin ou avocate” dit le père, “combien sont-elles à devenir avocate ou médecin ? Aujourd’hui même avec un diplôme en poche, elles ne trouvent pas de travail en raison de leur appartenance musulmane !”. Voilà comment sous couvert de religion, on met un enfant en conflit avec la première directive coranique “lis !” et en conflit avec la société.


Les parents ne se rendent pas compte des effets néfastes de ce type de discours. Souvent rassurés par le fait que leurs enfants fassent la prière et évitent les péchés, ils ne se rendent pas compte que ce discours fragmentaire ne fait que se focaliser sur l’aspect visible de la pratique religieuse, produit chez leur progéniture un découragement réel voir du décrochage scolaire, renforce le sentiment d’exclusion et de discrimination et favorise le repli identitaire.



Que faire face à cette réalité ?


Les défis sont énormes mais le Coran nous apprend que la meilleure façon de faire face aux épreuves est de les affronter.

Près de la difficulté, il y’a la facilité. (94.5)

إِنَّ مَعَ ٱلْعُسْرِ يُسْرًۭا

C’est ce qu’a fait Muhammad (paix et salutations sur Lui) en Arabie et c’est ce qu’ont fait tous les Messagers. Ils ont transformé les difficultés en opportunités et en cela, ils sont pour nous des modèles de réussite.


Dans un verset sublime, le Coran nous explique ce que Dieu attend de nous : “Nous avons certes envoyé Nos messagers avec des preuves évidentes, et fait descendre avec eux le Livre et la balance, afin que les gens établissent la justice."

لَقَدْ أَرْسَلْنَا رُسُلَنَا بِالْبَيِّنَاتِ وَأَنزَلْنَا مَعَهُمُ الْكِتَابَ وَالْمِيزَانَ لِيَقُومَ النَّاسُ بِالْقِسْطِ

Il n’est pas dit dans ce verset pour que les musulmans établissent la justice. il est dit : Pour que les gens établissent la justice ! Croyants ou pas ! Hommes ou femmes. Tous doivent collaborer pour établir un système de justice qui soit profitable pour tous.


Certes, ce n’est pas facile, mais un homme de de foi est un homme qui espère en un monde plus juste et qui y travaille avec bonté et bienveillance.


Dans une société plurielle, “être bienfaisants et équitables"أن تبروهم و تقسطوا إليهم sont les deux principes coraniques qui doivent orienter le comportement des musulmans, et face à l’hostilité, le Coran est clair et appelle les musulmans à rester attachés à la valeur de la justice “Et que la haine pour un peuple ne vous incite pas à être injuste. Soyez justes, cela est plus proche de la piété. (5:2)

وَلَا يَجْرِمَنَّكُمْ شَنَآنُ قَوْمٍ عَلَىٰ أَلَّا تَعْدِلُوا ۚ اعْدِلُوا هُوَ أَقْرَبُ لِلتَّقْوَى


Et il met les hommes et femmes devant leurs responsabilités :

Les croyants et les croyantes sont alliés les uns des autres. Ils ordonnent le convenable, interdisent le blâmable, accomplissent la prière, acquittent la Zakat et obéissent à Allah et à Son messager. Voilà ceux auxquels Allah fera miséricorde, car Allah est Puissant et Sage (verset 71/sourate At-Tawbah)

وَالْمُؤْمِنُونَ وَالْمُؤْمِنَاتُ بَعْضُهُمْ أَوْلِيَاءُ بَعْضٍ ۚ يَأْمُرُونَ بِالْمَعْرُوفِ وَيَنْهَوْنَ عَنِ الْمُنكَرِ وَيُقِيمُونَ الصَّلَاةَ وَيُؤْتُونَ الزَّكَاةَ

وَيُطِيعُونَ اللَّهَ وَرَسُولَهُ ۚ أُولَٰئِكَ سَيَرْحَمُهُمُ اللَّهُ ۗ إِنَّ اللَّهَ عَزِيزٌ حَكِيمٌ


À l'époque du Prophète, les femmes n'attendaient pas l'autorisation des hommes pour entreprendre et contribuer dans tous les domaines de la vie, et la société au temps du prophète, contrairement à ce pensent certains, n'était pas séparée, les hommes d’un côté, les femmes de l’autre.


Al-Boukhari, qu'Allah lui fasse miséricorde, a intitulé un chapitre : « Le chapitre de la pudeur dans la recherche du savoir ». Il y cite une parole de Mujahid : « La science n'est pas acquise par celui qui est timide ni par celui qui est arrogant. » Et Aïcha, qu'Allah soit satisfait d'elle, a dit : « Les meilleures femmes sont les femmes des Ansar. La pudeur ne les empêchait pas de se perfectionner dans la compréhension de la religion.


Aïcha par exemple dans la transmission du savoir a rapporté plus de 2000 hadiths, Khadija à excellé dans le domaine économique et a soutenu financièrement et moralement le prophète (psl), Oum Salama a conseillé le Prophète au moment de le signature du pacte de paix avec les Quraysh, et Muhammad va suivre son conseil ainsi que tous les compagnons. Al-Shifa bint Abdullah (رضي الله عنها) avait été choisi par le calife Umar ibn al-Khattab pour superviser le marché de Médine. Rufayda al-Salamīyah (رضي الله عنها) était connue pour ses compétences en médecine et avait investi sa fortune pour monter une tente médicale, une sorte d’hôpital de campagne. Assistée par un groupe de femmes, elle soignait les blessés lors des batailles. Sans oublier les femmes cités dans le Coran, comme Marie et la reine de Saba qui a été une bénédiction pour son peuple.

Ce n’est qu’en encourageant nos enfants à étudier et à contribuer qu’on peut faire reculer la pauvreté, la délinquance, l’ignorance, la violence, les protéger des différentes influences négatives des réseaux sociaux et assurer la transmission des principes et des valeurs qui sont essentiels à une société prospère et juste.


Un tel travail est une oeuvre vertueuse durable, comme le rappelle le verset :

".الْمَالُ وَالْبَنُونَ زِينَةُ الْحَيَاةِ الدُّنْيَا ۖ وَالْبَاقِيَاتُ الصَّالِحَاتُ خَيْرٌ عِندَ رَبِّكَ ثَوَابًا وَخَيْرٌ أَمَلًا"

"Les biens et les enfants sont l'ornement de la vie de ce monde. Mais les œuvres vertueuses durables sont meilleures auprès de ton Seigneur en récompense et en espérance."

Et comme il est relaté dans la tradition prophétique :

إذا مات العبد انقطع عمله إلا من ثلاث

"Lorsque l'homme meurt, ses actions cessent sauf dans trois cas : une aumône continue, une connaissance utile ou un enfant pieux qui prie pour lui."


Que Dieu nous aide à éduquer nos cœurs à la bonté et fasse de nous des sources de paix et de bienfaisance dans ce monde. Qu'Il nous guide vers la sagesse pour discerner le vrai du faux, et nous donne la force d'agir avec justice et compassion envers tous. Amine.

28 vues0 commentaire

Comments


bottom of page