top of page
  • Photo du rédacteurLiazri A.

Fête d’al-Adha

Dernière mise à jour : 25 juin 2023

Louange à Dieu, Seigneur des mondes, Nous témoignons qu’il n’y a de dieu que Dieu et que Muhammad est le Messager de Dieu. Allahu Akbar, Allahu Akbar, Allahu Akbar.


La fête al-Adhâ comme son nom l’indique n’est pas la fête du mouton, c’est la fête du sacrifice, en hommage au Prophète Abraham et à son fils Ismaïl, qui face à une épreuve des plus terribles ont fait preuve de courage, d’humilité et d’une confiance totale vis-à-vis du Créateur. En guise de récompense, Dieu leur offrira un bélier, signe de Sa satisfaction et de son contentement.

Aujourd’hui est un jour de fête, car on y proclame la grandeur de Dieu et Sa miséricorde. C’est un jour de solidarité et de partage avec les plus démunis, le Messager avait pour habitude de partager le mouton en trois parts : une part qu’il donne aux plus pauvres, une part qu’il offre à ses amis et une part pour sa famille. Aujourd’hui, C’est le jour du partage, de la réconciliation et du pardon. C’est un jour où l’on renoue et renforce les liens de parenté et de fraternité. Allahu Akbar, Allahu Akbar, Allahu Akbar.

Si Adam est le père de l’humanité, Abraham est le père de tous les monothéistes. En effet, en pleine jeunesse, Abraham va se révolter contre la religion de ses ancêtres, rejeter les idoles et les fausses divinités et partir dans un long voyage en quête de vérité, avec pour seule arme son amour infini pour Dieu :

«Sachez, dit Abraham, que les idoles que vous adorez, et qu’adoraient vos lointains ancêtres sont mes ennemis, car il n’est pour moi qu’un seul Dieu, Celui de l’Univers. C’est Lui qui m’a créé et qui me dirige ; c’est Lui qui me nourrit et étanche ma soif ; c’est Lui qui me guérit quand j’ai mal ; c’est Lui qui me fera mourir et qui me ressuscitera et c’est de Lui que j’espère le pardon de mes péchés, le Jour du Jugement dernier. Seigneur ! Accorde-moi la sagesse et place-moi au nombre des vertueux » (26-75)

Très riches sont les enseignements que l’on peut tirer du Sacrifice d’Abraham.

Grâce à son dévouement et son courage, Abraham devient l’ami intime de Dieu, il sera aimé et respecté par les croyants des trois religions monothéistes. Son attitude est donc pour nous exemplaire. Son engagement pour Dieu est une réussite totale, à tel point que la terrible épreuve va se transformer pour lui en une véritable joie, et pour nous musulmans, elle sera une grande fête.

Donner du sens à tous les petits sacrifices qui font notre vie quotidienne, la transformera en une vie pleine de joies et de bonheur. Ne sous-estimons aucune bonne action, aussi petite soit-elle, car ce sont ces petites actions et les petits sacrifices quotidiens qui nous transforment, cultivent la joie et l’amour dans notre cœur et finissent par nous ouvrir les portes du Paradis.

« Protège-toi du Feu ne serait-ce que par la moitié d’une datte » dit le messager, si tu ne trouves pas (de datte à donner), alors par une bonne parole. » Et dans deux autres sagesses prophétiques : « Le sourire que tu offres à ton frère est une aumône » « Ne sous-estime aucune bonne action, aussi petite soit-elle, même s'il ne s'agit que d'accueillir ton frère avec un visage souriant ».

Chers frères et sœurs,

L’humanité au moyen âge a déjà expérimenté les idées fanatiques et les guerres de religion, dans les temps modernes, elle a souffert des idéologies totalitaires et fascisantes qui l’ont mené à deux guerres mondiales, aujourd’hui elle fait face à son plus grand défi : l’individualisme, la religion de l’argent roi et du chacun pour soi ! Le sauve qui peut est devenue la norme. Les barbarismes et l’intolérance reviennent, la peur et le doute s’installent dans les esprits et laissent la place à la déprime et certaines personnes pourraient être tentées de penser que leur action individuelle, leur association à petite échelle ou leur sacrifice personnel ne pourront rien changer à la situation.



Faire face à la situation actuelle, exige de chaque être humain, de chaque croyant, qu’il s’engage dans une politique de civilisation qui solidarise, responsabilise, convivialise et redonne de l’espoir. A la lumière de cette invocation Abrahamique :

« Et rappelle toi, lorsque Abraham dit : Ô mon Seigneur, fais de cette cité un lieu sûr, et préserves moi ainsi que mes enfants de l’adoration des idoles. Seigneur elles ont égaré beaucoup de gens, quiconque me suit est des miens. Quant à celui qui me désobéit…c’est Toi le Pardonneur, le Miséricordieux.» (14-35)

et la lumière de cette sagesse prophétique qui nous enjoint de ne jamais abandonner, ni désespérer :

« Si l’un de vous tient entre les mains un petit arbre qu’il désire planter, et qu’on vienne l’informer que le Jour Dernier est arrivé (que cela ne sert à rien), s’il peut le planter avant de se mettre debout, qu’il le fasse ».

Un homme qui croit est un homme qui espère et agit pour le bien aussi petit soit-il, sans jamais désespérer, sans jamais abandonner.

N’oublions pas pour terminer, que si nos actions nous semblent petites, elles deviennent grandes par Sa miséricorde et Sa bonté.

Nous demandons à Dieu de nous accueillir en Sa Miséricorde. Nous demandons à Dieu qu’il fasse régner la paix et la sécurité dans le monde, Nous demandons à Dieu qu’Il nous pardonne et qu’Il accepte nos invocations, et nos dons. Amine et joyeuses fête à tous.

90 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page